SAINT FIRMIN

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
                                              blason1                                                               
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Trois menhirs, une portion de voie romaine qui allait d’Autun à Mâcon, ou plutôt d’Augustodunum à Matisco, ainsi que les restes de la tour de Champiteau, vestige d’une maison forte des seigneurs d’Antully, attestent de la longue histoire de Saint-Firmin. Mais jusqu’au XVe siècle, avant l’arrivée des reliques du saint qui lui donnèrent son nom définitif, on était ici à Saint-Martin-de-Chaseul puis, durant la période révolutionnaire, à Chazelles-le-Gravier. Depuis cette parenthèse, Saint-Firmin est restée Saint-Firmin.                                                                                                                           A l'instar de Saint Sernin-du-Bois, sa voisine, Saint-Firmin possédait des forges pour travailler le métal. On le travaille encore aujourd’hui dans deux entreprises. L’agriculture est bien présente également, à laquelle s’ajoutent un exploitant forestier et des artisans du bâtiment. Saint-Firmin, c’est aussi une douzaine d’associations très dynamiques.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 
 
La CUCM intervient chez les particuliers pour enlèvement  des meubles et électro-ménager, 5 objets maximum à chaque enlèvement.
Enlèvement le mardi uniquement après prise de RDV au n° vert 
              0 800 216 316.
Les encombrants doivent être déposés la veille au soir sur le trottoir.